Rue Brûle - Maison

mon quartier
par DLT guide-conférencière -    ministère de la culture

ville d'Art et d'Histoire

accueil


rue_brule_maison

La rue Palikao¹ - rebaptisée rue Brûle-Maison en 1881² - est ouverte dans les années 1860 et consécutivement au VIIe agrandissement de 1858. Elle permet de rejoindre la place Jeanne-d'Arc à la rue des Postes. A l'époque de son ouverture, la rue Palikao traverse une vaste plaine inhabitée qui sépare encore les anciens villages de Wazemmes et de Moulins-Lille.

Monsieur Paul Rouzé, entrepreneur, conte ses souvenirs

“Mes grands parents habitaient au n° 84 en 1896 et mes parents ont rejoint la maison voisine du 88 après ma naissance.” 

On peut admirer le 88, bel hôtel particulier à la décoration néo-gothique où s’entremêlent les styles renaissance et ogival.

Le 56 était la maison de son cousin, le docteur Jules Defaux, fervent démocrate chrétien, un des animateurs de la Résistance dans le Nord. Une plaque rappelle que c’est là qu’a été créé, le 14 novembre 1943, le Comité de Libération du Département du Nord, en présence de Francis Louis Closon, délégué du général de Gaulle. La façade du 96 cache aussi une longue histoire. En 1873, dans la rue Palikao, elle était la maison de l’industriel Charles Delesalle. Devenu maire de Lille en 1904, c’est lui qui résistera héroïquement face à l’occupant pendant les quatre années de guerre. Le jeudi 17 octobre 1918, c’est cette maison familiale que survole avant tout son fils, le capitaine Charles (Karl) Delesalle, avant d’atterrir sur l’Esplanade, premier officier français à entrer dans la ville pour en annoncer la Libération. Après la mort de Charles Delesalle en 1923 et celle de son épouse en 1926, la grande maison deviendra couvent des Dominicains. En 1957, ils choisiront le faubourg Saint-Maurice et l’avenue Salomon pour y bâtir un couvent plus moderne ; alors la maison dont la façade est toujours impressionnante accueillera de nombreux foyers pour la mère et l’enfant."



 

Plusieurs maisons ont été construite dans un style néo-gothique. 
 maison de style néo-gothique avec des éléments flamands
62  
de style néo-gothique avec le couronnement des lucarnes,
la balustrade le long du toit
et des arcs  au dessus des fenêtres
 64  
de style neo gothique avec un oriel au premier étage
surmonté par un pignon  à redan dans lequel
est percé une baie en ogive
85
maison de style éclectique avec  trois lucarnes décorées en forme de petits pavillons

90  
un hôtel particulier construit dans le style néo-renaissance avec une belle lucarne surmontée d'un arc en ogive.  
96
ancien couvent des dominicains
actuellement foyer "mère et enfant"
 100  
hôtel particulier
construit dans un style néo-rococo caractéristique de la période 1900





(1) La bataille de Palikao (en anglais : Battle of Palikao est une bataille décisive menée par les troupes anglaises et françaises pendant l'expédition franco-anglaise en Chine (Seconde guerre de l'opium), dans la matinée du 21 septembre 1860. Elle leur a permis de prendre la capitale Pékin et de défaire l'Empire Qing.

bataille_palikao

Le pont de Pa-li-Kiao, le soir de la bataille